Jogging Passion

L'agenda des courses le plus complet de Belgique!

Réseaux sociaux, usurpation de dossards et autres joyeusetés

C’est l’histoire de Kara Bonneau, qui s’est entrainée pendant des mois, afin de courir le marathon de Boston 2014. Excitée par le challenge qui se présentait devant elle, elle a posté une photo de son dossard n°14285 sur les réseaux sociaux, afin que ses amis et sa famille puisse tracker son évolution tout au long des 42,195km.

Photos de la course

Après avoir franchi la ligne d’arrivée, Kara encoda son numéro de dossard sur le site internet de la Boston Athletic Association afin de voir les photos prises par les photographes de course aux différents checkpoints (à la fois pour vendre des photos souvenirs et pour vérifier les résultats). Elle fut surprise par ce qu’elle vit. Les photos montraient 4 coureurs différents ! Aucun ne lui ressemblait mais tous portaient le dossard 14285. Confuse et indignée, elle posta les images sur son blog, demandant à ses lecteurs de l’aider à solutionner le mystère concernant l’identité des autres coureurs.

Au coeur d’une arnaque

Kara ignorait encore qu’elle était au coeur d’une arnaque, qui est devenue une tendance dans le monde de la course à pied : le banditisme sur les médias sociaux – quand un coureur utilise les réseaux sociaux pour participer à une course sans s’inscrire officiellement. Cela consiste typiquement à se procurer le numéro de dossard de quelqu’un d’autre sur Instagram avant une course, à créer une copie, puis d’utiliser ce faux pour courir l’épreuve incognito. C’est un phénomène issu de 2 booms simultanés : celui des technologies et celui des épreuves d’endurance.

Prudence à tous !

Prudence à tous, dans tous les cas de figure, quand vous utilisez Facebook, Instagram, etc… Evitez de poster trop d’informations personnelles sur ces réseaux sociaux. N’oubliez pas d’utiliser les filtres de confidentialité dès que la situation l’impose.

Egalement…

Dans la même veine, pour les célibataires parmi nous, pensez également à ne pas envoyer des photos de vous, en train de courir fièrement avec votre dossard clairement lisible épinglé sur votre torse, à vos contacts sur des sites de drague en espérant conserver votre anonymat. Cela peut vous apporter des surprises.

Ne postez pas non plus de manière compulsive et systématique tous vos parcours, etc… Ca risque de saouler vos amis qui ne font pas de sport, et par ce biais aussi,  de faire connaître à tout le monde où vous habitez et quand vous étiez absent de chez vous.

 

Source concernant ma mésaventure de Kara Bonneau : Wired |18/10/2017