Jogging Passion

L'agenda des courses le plus complet de Belgique!

Marathon de Namur – Quelques chiffres

Voici quelques chiffres sur les 1527 concurrents qui ont pris le départ.

Deux petites remarques préalables

Tout d’abord, il y avait initialement 1792 inscrits et 265 personnes ne se présentent donc pas sur la ligne de départ.
Inscriptions à la légère ? Découragements ? Blessures ? J’peux pas j’ai piscine ? On ne le saura jamais, c’est du cas par cas. Mais il y a une première satisfaction à avoir terminé une préparation, être un starter, fièrement debout dans l’Avenue Bovesse, pour prétendre boucler les 42 bornes.

Ensuite, remarquons que 98 personnes ne finissent pas la course (‘DNF’ – did not finish). Donc il y a une deuxième fierté à être parmi les 1429 finishers, car vous faites partie des 79% (!) des inscrits à avoir réussi. Bravo à vous ! Vous êtes des guerriers !

Répartition hommes/femmes

330 dames pour 1197 hommes.

Répartition par catégories

Les aînés

Chez les dames, l’aînée du peloton était Marie-Claire (dossard 266), 63 ans, qui boucle les 21 premiers km en 2:23 (déjà chapeau !) mais qui malheureusement ne finit pas.
La première finisheuse est Patricia (dossard 1081), 59 ans, qui termine son marathon en 4:38. Notons également, avec un an de moins, et 59 minutes (!) de mieux, Brigitte, dossard 408, qui fait la loi dans sa catégorie (comme à son habitude en région namuroise).

Chez les messieurs, c’est Daniel (dossard 1192) qui fait 5h06, à l’âge de 78 ans. Ca laisse rêveur. Bravo !
Soulignons aussi la performance de Marko (1180), 75 ans, 4h37.

Les plus jeunes

Laureelen et Diego, respectivement 18 et 19 ans, finissent leur marathon en 5h08 et 4h25, et sont les benjamins les plus rapides de l’épreuve.

Le negative split

Qui a fait un negative split ? (c-à-d faire la deuxième moitié de parcours plus rapidement que la première, symbole de bonne gestion de course)

100 personnes seulement.

Preuve que la distance n’est pas anodine et reste un gros challenge sportif difficile à gérer, même sans dénivelé.

Le meilleur negative split a été effectué par : Julie (dossard 1260) qui fait les 21km en 2h18 et les 42km en 4h23, soit 14 minutes de negative split. Bonne gestion !

En tête du classement, font un negative split :

Pos Nr Sexe Nom Age 21k Temps
2. 267 M CONIGLIO Lorenzo 47 1:19:24 02:36:51
5. 1607 M MAHIA Sebastien 32 1:22:20 02:44:39
54. 170 M BRUYERE Steve 34 1:35:04 03:08:04
79. 1342 M SEYNNAEVE Thomas 34 1:38:11 03:13:25
83. 1594 M HADJ ABDALLAH Paul 51 1:38:11 03:13:58

Les chronos

Voici comment se répartissent les chronos des participants lors de l’épreuve.

En abscisse, les temps sont formatés en 2 chiffres, au format 2:2; 2:3; etc… cela signifie :
2:2 => chrono entre 2h20 et 2h29
2:3 => chrono entre 2h30 et 2h39
4:0 => chrono entre 4h00 et 4h09
etc…

On remarque que la tranche chronométrique la plus grande est la tranche 4:1 c-à-d entre 4h10 et 4h19.
C’est encore plus marqué chez les dames (voir ci-dessous).

Le graphique présente une courbe -presque- de Gauss qui est cassée par la tranche ‘4:0’ qui est anormalement petite.
Peut-être cela s’explique-t-il par la lutte que mène une partie du peloton pour passer à tout prix sous la barre des 4h00, et que les meneurs d’allure 3h45 et 4h00 ont bien bossé.

Ci-dessous, les graphiques dédiés aux dames, puis aux hommes.