Jogging Passion

L'agenda des courses le plus complet de Belgique!

Mon deuxième marathon

Je me lance dans la préparation de mon deuxième marathon ! A savoir, le marathon de Namur 2018 qui aura lieu le 22 avril 2018 !

Je relaterai dans cet articles les épisodes principaux de mes entrainements et j’espère faire mieux qu’en 2016 (4h32 à Visé).

La préparation

Fin octobre 2017 : plutôt que de m’entraîner en solo, je saisis l’opportunité de rejoindre la Running Academy. Ca se passera une soirée par semaine, une semaine sur deux, et entre les coups, on sera coaché par mail.

17/02/2018 : je participe à la Printanière que je finis avec une de mes meilleurs perfs sur cette course à laquelle j’ai pris part 8 fois, compte tenu de la présence de boue qui est souvent là mais pas chaque année, et du fait que j’ai pris le ravitaillement peket dans le bois au 13eme km. 🙂

25/03/2018 : je participe au semi-marathon de Mons. Alors que je reviens de blessure, qu’il y avait du dénivelé, je frôle mon record personnel, c’est super encourageant. Le travail avec la Running Academy commence à payer.

09/04/2018 : la préparation touche à sa fin. Ce dimanche 08/04, c’était la dernière sortie longue (2h35), et je me sens fort et prêt. Passer la ligne en moins de 4h reste un rêve, mais je sens que je commence à l’effleurer du doigt. Une légère fatigue (petite tendinite?) dans le genou gauche contribue à faire perdurer le doute.

Le jour J

L’objectif avoué était de passer sous les 4h (5min41 par km).

Je passe en 1h57 au semi-marathon.Mal nulle part, je vole. Je vais même un peu vite, je commence à tourner à 5:20 et je ne parviens pas à ralentir, porté que je suis par le public fort présent et très encourageant sur cette partie.

Jusqu’au début du 38ème kilomètre, je suis sur les bases de 3h55, je touche au but, mais je fatigue. Je me dois de faire les 5 derniers km en 33 minutes. Très faisable ! … ou pas 🙂

Les km 39, 40 et 41, je craque. Je finis en 4h01. A peu de choses près, je réalisais mon rêve.

Pas grave, ça sera pour l’an prochain.

L’organisation

Nous avons bénéficié d’une bonne organisation, pour une première édition, les petits couacs n’étant que la partie visible d’un iceberg de réussite.

J’ai aimé :

  • le parcours « en étoile » où on se croise deux fois, les concurrents reconnaissent des amis, s’interpellent, s’encouragent, et ça donne une dynamique positive, une ambiance;
  • passer par l’Elysette et sur le pont flottant;
  • la présence des kinés super sympa, qui m’ont remis sur pattes à l’arrivée : MERCI.

Grand merci aux bénévoles, merci, merci, merci au public, merci à mes amis, et surtout à ma famille, mon coach et à mes partenaires d’entrainement.