Jogging Passion

L'agenda des courses le plus complet de Belgique!

Lampe frontale Petzl Tikka

La rentrée a sonné pour tout le monde, les jours raccourcissent, et c’est bientôt le retour des sorties nocturnes.

J’ai donc fait l’acquisition d’une nouvelle lampe frontale : la Petzl Tikka.

Sommaire :

  • Présentation
  • L’autonomie
  • Les astuces sympa
  • Verdict

Présentation

Cet article étant disponible en noir, vert, rouge ou bleu, j’ai opté pour le modèle noir.

Ci-dessus, voilà « la bête », ci-dessous, sa boîte :

Deux infos sur l’emballage :

  1. cette lampe est hybride, cela signifie qu’elle peut fonctionner sur piles mais aussi avec une batterie rechargeable (non-fournie);
  2. cette lampe peut éclairer avec une puissance allant jusqu’à 200 lumens.

Légère (86 gr) et compacte, son utilisation est intuitive puisqu’il y n’a qu’un seul bouton qui permet d’allumer/éteindre, et de passer d’un mode d’éclairage à l’autre :

  • proximité (5 lumens),
  • déplacement (100 lumens)
  • et vision lointaine (200 lumens).

L’autonomie

Comme expliqué ci-dessus, la lampe est hybride et peut donc fonctionner

  • soit sur piles
  • soit sur batterie rechargeable (non-fournie).

Voici comment se comportent les 2 solutions (la courbe des piles en gris, la courbe de la batterie CORE en jaune) :

La batterie Core est donc plus économique sur le long terme (une fois qu’on s’est acquitté du prix de 27 euro de cette batterie). 

Bonne surprise en ouvrant le boîtier : les 3 piles AAA nécessaires à son fonctionnement sont fournies !

Le verso de la boîte (ci-dessous) indique une autonomie de 60h, mais qui est à mettre en regard du graphique ci-dessus.

Les astuces sympa

Phosphorescente

Une fois la lampe éteinte, un réflecteur phosphorescent encerclant l’ampoule reste visible et permet de retrouver la lampe dans le noir. Ca peut vous sauver la mise en milieu hostile.

Morse + sifflet de détresse

Sur la boucle de serrage est gravé le code morse pour envoyer des S.O.S. Pourquoi pas, je serai peut-être content de l’avoir un jour. La boucle de serrage est aussi un sifflet de détresse qui peut produire un son de 100 décibels !

Rouge

Une pression prolongée sur le bouton active un éclairage rouge permettant de préserver la vision nocturne, la discrétion, et évite d’éblouir les autres membres d’un groupe.

Verdict

A 200 lumens, à condition d’avoir des piles neuves, et de ne pas courir plus de 3h, c’est bien, cette lampe est suffisante pour courir seul.

En course, par contre,  suivi par un concurrent muni d’une 600 lumens qui projete devant soi une grosse ombre noire de votre propre corps, les 200 lumens (avec piles usées ?) ne parviennent pas à contrer suffisamment la pénombre, et on peut manquer de confiance, surtout en parcours inconnu.

C’est donc un bon rapport qualité prix, mais pas pour toutes les situations. Attention au prix des piles. Préférez les rechargeables, ou la batterie CORE.

Soyons de bon compte, Petlz l’annonce dès le départ, cette lampe est « pratique dans les activités outdoor comme le camping, le trekking ou en voyage, mais aussi au quotidien pour le bricolage », donc j’ai peut-être effectué un achat inapproprié pour le trail nocturne en difficultés extrêmes.

Dans les prochains jours, je vous proposerai un test de la Petzl Actik Core qui peut se révéler plus adaptée à la course à pied en conditions difficiles.